Livraison Gratuite
S'Embrasser Sous le Gui

S'Embrasser Sous le Gui

de lecture

Quand on pense à Noël et au Nouvel An, on pense à de nombreuses traditions, comme les couronnes de houx, les sapins de Noël, les cadeaux et la visite du père Noël et de ses rennes.

Le baiser sous le gui (Viscum Album) est une Tradition de Noël et une Tradition du Nouvel An quand sonne minuit, mais l'histoire de cette plante remonte à des milliers d'années. 

Les Grecs et le Gui :

Le gui plante médicinale : Les Grecs étaient connus pour l'utiliser comme remède contre tout, des crampes menstruelles aux troubles de la rate. Le naturaliste romain Pline l'Ancien a remarqué qu'il pouvait être utilisé comme baume contre l'épilepsie, les ulcères et les poisons.

gui

Les Druides et le Gui :

Les accents romantiques de la plante ont probablement commencé avec les druides celtiques du premier siècle après J.-C. Comme le gui, plante parasite, pouvait fleurir même pendant l'hiver, lorsque tous les arbres étaient nus et les fleurs mortes, les druides considéraient le gui comme un symbole sacré de vitalité et le donnaient aux humains et aux animaux dans l'espoir de restaurer la fertilité (Pouvoir Magique du Gui)

gui-parasite

La Mythologie scandinave et le Gui :

Un autre chapitre célèbre du folklore provient de la mythologie nordique. Lorsque la mort du fils d'Odin, Balader, a été prédite, sa mère Frigg, la déesse de l'amour, n'a pas accepté le sort de Balder. Elle traversa les Neuf Mondes afin que chaque être, chaque chose, jure de ne jamais faire de mal à Balder. Le feu, l'eau, les pierres, les métaux, les plantes, les oiseaux et les maladies jurèrent. Puis Frigg se sentit apaisée parce qu'elle croyait que rien ne pouvait plus arriver à son fils. Mais Frigg négligea l'humble gui.

Les dieux se prirent d’un nouveau jeu : tester l’invincibilité de Balder. Seul Loki, le dieu sournois de la mythologie scandinave, était malheureux, jaloux de son méprisable ennemi. Un jour, déguisé en vieille femme, il interrogea subtilement la déesse Frigg, qui admit qu'une petite plante à l'ouest de Valhalla n'avait peut-être pas fait de promesse - le gui.

Loki, l'âme pleine de haine, trouva cette plante et la transforma en flèche. Il rejoignit les dieux et demanda au frère aveugle de Balder, Hoder, s'il voulait jouer. Hoder fut ravi accepta la flèche de Loki. La flèche transperça le cœur de Balder et il tomba raide mort.

mort-balder-gui

La mère de Balder, la déesse Frigg, pleura sur la flèche. Ses larmes se transformèrent en baies blanches, qu'elle déposa sur la blessure de Balder, le ramenant à la vie. Ravie, Frigg bénit le gui et promit un baiser à tous ceux qui passeraient en dessous.

La tradition du gui du Moyen-Age à nos jours :

Les associations du gui avec la fertilité et la vitalité ont persisté au Moyen-Âge, et au XVIIIe siècle, elle était largement impliquée dans les célébrations de Noël. Il semble que la tradition du baiser ait eu lieu chez la noblesse en Angleterre avant de se répandre dans les classes moyennes. Dans la première coutume, les hommes étaient autorisés à voler un baiser à toute femme prise sous le gui, et le refus apporterait mal chance. Les victoriens, en particulier, sont devenus de grands amateurs de la pratique du baiser sous le gui - et fortement pratiquée depuis !


Laissez un commentaire

Recevez nos articles dans votre boite mail.