Livraison Gratuite
les-monstres-de-noel

Tradition de Noel -

Les Monstres de Noël

de lecture

Les coutumes de la période des fêtes, qui comprennent la Saint-Nicolas, le Jour de l'An et l'Épiphanie, ainsi que Noël, intègrent souvent des traditions païennes antérieures qui ont été appropriées et adaptées à l'usage contemporain. Les coutumes qui encouragent les petits enfants à être bons comportent souvent un côté sombre… Entre les sorcières, cannibalisme, les démons chèvres et les meurtriers d'enfants ritualistes, frissons garantis.

Voici les principaux monstres de Noël :

  • Le Père Fouettard
  • Hans Trapp
  • Pierre le Noir
  • Krampus
  • Belsnickel
  • Les 13 Yule Lads
  • GRÝLA
  • FRAU PERCHTA ou BEFANA BABOUSHKA
  • Le Grinch
  • Les Gremlins
  • Mari Lwyd

Les monstres de Noël de Saint Nicolas

Saint Nicolas est né au troisième siècle. Obéissant à la parole de Jésus de "vendre ce que tu possèdes et de donner l'argent aux pauvres", Nicolas a utilisé tout son héritage pour aider les nécessiteux. Il a consacré sa vie au service de Dieu et a été nommé évêque de Myra. L'évêque Nicholas s'est fait connaître pour sa générosité, pour son amour des enfants et son souci des marins et des navires. L'anniversaire de sa mort, le 6 décembre, est devenu un jour de célébration, la Saint-Nicolas.

Malgré sa grande générosité des légendes européennes ce saint Nicolas est accompagné de compagnons monstrueux qui punissent cruellement les enfants désobéissants la veille du 6 décembre. Voici les monstres de Noël de Saint Nicolas :

  • Le Père Fouettard
  • Hans Trapp
  • Pierre le Noir
  • Krampus
  • Belsnickel
  • Jólakötturinn

1) Le Père Fouettard (Lorraine)

 

Une légende chrétienne raconte la triste histoire de trois étudiants, en route pour Athènes. Un méchant aubergiste les drogua, assassina, et découpa en nombreux petits morceaux, pour gouter la chair fraiche de ces enfants. L'évêque Nicolas, voyageait sur la même route. Dans la nuit, il rêva du crime, se leva et convoqua l'aubergiste. Alors que Nicolas priait Dieu avec ferveur, les trois garçons furent ramenés à la vie.

La légende populaire prétend que Saint Nicolas a pris la garde du boucher, en obligeant l’aubergiste à se repentir et à devenir son serviteur. Le boucher captif est devenu le Père Fouettard,  dont le travail consiste à punir les mauvais enfants le jour de la Saint-Nicolas. Vêtu d’une robe sombre, enchaîné, couvert de suie et portant une barbe et des cheveux en pagaille, il arpente les rues la veille de la Saint Nicolas, en donnant des morceaux de charbon et des coups de fouet sévères aux enfants désobéissants. Il met les plus vilains dans une cage en osier sur son dos, probablement pour les abattre et les transformer en ragoût.

2) Hans Trapp (Alsace)

hans-trapp

Hans Trapp est un autre compagnon du Saint Nicolas est en fait une version ultra effrayante de Pierre Le Noir et du Père Fouettard. Il distribue des punitions aux mauvais enfants en Alsace. La légende de Hans Trapp de Wissembourg dit qu'il était un homme immensément riche, avide et mauvais, qui adorait Satan. Lorsque l'Église catholique a eu vent de son existence, elle l'a excommunié. Les habitants ont saisi tous ses biens et toutes ses terres et l’ont ensuite banni dans la forêt. Grosse erreur… 

Dans sa cabane, l’homme est devenu fou, il bourrait ses vêtements de paille, et est devenu cannibale. Il traquait et poignarder les jeunes enfants. Il ramenait les corps dans sa cabane pour y préparer son souper. MIAM. Un jour lorsqu’il était sur le point de passer a table il fut foudroyé et tué (punition divine). Aujourd'hui, il rend visite à de jeunes enfants lors de la Saint Nicolas, déguisé en épouvantail, pour les effrayer. Ainsi certains parents du nord-est de la France utilisent encore le nom du meurtrier d'enfants pour inciter les enfants à finir leurs choux de Bruxelles. Allez, tu manges ou Hans Trapp te mange, compris ?

3) Pierre le Noir (Pays-Bas)

pierre-le-noir

  • Les origines de Pierre le Noir (Zwarte Piet).

Ses origines sont relativement récentes au regard des coutumes populaires, introduites pour la première fois par Jan Schenkman, professeur d'école à Amsterdam, dans son livre pour enfants « Saint Nicolas et son serviteur » en 1850. Schenkman n'offre cependant que peu d'informations sur le personnage, et une grande partie de la mythologie qui l'entoure s'est développée au cours des décennies qui ont suivi.

Pierre le Noir est donc un assistant de Saint Nicolas et apparaît le 5 décembre de chaque année, la veille de la Saint-Nicolas, et annonce l'arrivée de son maitre. Son rôle était disciplinaire, ils emmenaient les mauvais enfants dans un sac en toile de jute pour les punir d'avoir été méchants, et donne des cadeaux pour les plus sages.

  • Une tradition raciste ?

Il a été suggéré que la couleur noire de la Peau de Pierre le Noir n'est pas du tout une question raciale. Il pourrait s'agir d'un homme blanc, rendu noir par la suie après avoir descendu les cheminées pour livrer des cadeaux et punitions sur ordre de son maître.

Il pourrait même ne pas être humain du tout. Dans le folklore germanique, on dit souvent que le  Saint Nicolas a capturé un démon et l'a mis au travail comme aide. Le personnage de Krampus, un diable à cornes qui punit les méchants, est l'équivalent germanique de Pierre le Noir, bien que beaucoup plus malveillant que son homologue des Pays-Bas.

4) Krampus (Allemagne Autriche)

Krampus

Le Krampus personnage germanique, est sûrement l’un des compagnons du Saint Nicolas des plus démoniaques. Pour encourager les enfants à bien se comporter, le Saint Nicolas sert de carotte et Krampus de bâton. La nuit du Krampus est célébrée le 5 décembre, la veille de la Saint-Nicolas en Autriche et dans d'autres régions d'Europe. Lors des célébrations de nombreux Krampus parcourent les rues à la recherche de personne à battre.

Le Krampus un être mi-chèvre mi-démon, avec une fourrure hirsute, des cornes phalliques, une langue fourchue et des crocs. Il vient d'un passé païen préchrétien ; il pourrait être une incarnation du "Dieu cornu des sorcières". Tout comme le Père Fouettard et Pierre le Noir, il porte des chaînes, laisse du charbon en "cadeau" et fouette les enfants indisciplinés avec des roseaux de bouleau, en emportant les plus mauvais pour les noyer, les manger ou les envoyer littéralement en enfer. Quelle merveilleuse sortie éducative !!!

Si vous cherchez les faveurs de Krampus, la rumeur dit qu'il aime les femmes à gros seins et le schnaps. Il est également devenu très populaire, car de nombreuses villes internationales organisent désormais des défilés ou des fêtes de Krampus près de la Krampusnacht (Krampus Night le 5 décembre). En France vous pouvez assister a la parade des Krampus a Salzbourg. Il a également donné son nom à sa propre comédie d'horreur de Noël 2015, "Krampus The Devel Returns" dans laquelle il punit les familles qui ont perdu l’esprit de Noël.

5) Belsnickel

Belsnickel

Belsnickel est un personnage masculin issu de la tradition du sud-ouest de l'Allemagne. Il vient voir les enfants quelque temps avant Noël, portant de vieux vêtements en lambeaux et une fourrure en loques. D'où le mot allemand "bels", qui se traduit par "fourrure", et "nickel", qui fait référence à Saint-Nicolas. Le Belsnickel est également appelé Kriskinkle, Beltznickle, Pelsnichol, et parfois la "femme de Noël" lorsqu'il arrive habillé en habits de femme.

Contrairement aux autres compagnons de Saint Nicolas le Belsnikel arrive dans les foyers une à deux semaines avant Noël. Comme les autres compagnons de Saint Nicolas, il détermine si les enfants qu'il visite méritent des friandises de Noël, ou si leur comportement doit être sanctionné. Il électrocute les vilains et donne des gâteaux, des bonbons et des noix pour les enfants bien élevés.

La Belsnickel a fait son chemin dans la culture pop dans l'émission de télévision à succès The Office. Situé à Scranton, en Pennsylvanie, l'épisode, Dwight Christmas (saison 9), met en scène le personnage de Dwight Shrute habillé en Belsnickel pour une fête de bureau. Dwight remarque : "Certaines personnes sont nées pour être mauvaises ; je suis né pour être Belsnickel", et continu en jugeant ses collègues sur leur comportement de l'année passée.

Les monstres de Noël Païens Islandais

Beaucoup de ces créatures ont servi de métaphores d’un long hiver, où seule la survie compte. Comme les hivers islandais sont connus pour leur rudesse, il n'est pas surprenant que l’Islande possède une mythologie des plus créatives.

pull-de-noel-femme

1) Jólakötturinn

Jólakötturinn Chat Yule

Jólakötturinn est le monstrueux chat islandais de Gryla et des Yule Lads. C’était un chat diabolique, aux moustaches de rasoir, qui parcourait les campagnes en dévorant toutes les personnes qui ne portaient pas de vêtements neufs lors de la veille de Noël. Les producteurs de laine invoquaient Jolakotturinn pour effrayer les ouvriers et les inciter à traiter rapidement la laine d'automne avant les vacances ; les ouvriers rapides recevaient de nouveaux vêtements en cadeau, les lents étaient tout simplement offerts en sacrifice.  

Pour encourager les enfants à travailler dur, les parents ont raconté l'histoire du Chat de Noël, en disant que Jólakötturinn pouvait dire qui étaient les enfants paresseux parce qu'ils n'avaient pas au moins un nouveau vêtement pour Noël et que ces enfants seraient sacrifiés au Chat de Noël.

En 1932, le poète islandais Jóhannes úr Kötlum a écrit des poèmes de Noël pour enfants. Son récit des Yule Lads est devenu la version "officielle" et son poème ludique, mais macabre sur le Chat de Noël a capturé la férocité de la bête et la terreur qu'elle inspirait. En 1987, Björk a réalisé sa propre version du poème, dans l'un de ses premiers enregistrements en solo.

2) Les Yule Lads, Les Lutins de Noël

Monstre de Noël 13 Yule

Il y a 13 Yule Lads. Chaque jeune homme avait un surnom lié à son type d'espièglerie particulier : Grattepot, le petit, vole des casseroles pour manger les morceaux frits ; Chipesaucisse se cache dans les chevrons et vole de la viande quand personne ne regarde ; Ravineur se cache dans les ravins pour voler du lait dans les étables. Lorsqu'ils ne volent pas de nourriture ou ne dérangent pas le bétail, les Yule Lads visitent les maisons. Un Yule Lad par jour entre le 12 et le 24 décembre visite les maisons pour y déposer des cadeaux aux enfants sages ou tuer les enfants désobéissants. Charmant.

Petite anecdote, les contes sont devenus tellement incontrôlables qu'en 1746, un décret public a interdit "la coutume insensée d'effrayer les enfants avec les 13 Yule Lads et les fantômes de Noël".

3) GRÝLA

GRÝLA

Cette géante islandaise, mariée trois fois, vit avec son troisième mari dans une grotte de montagne près des champs de lave de Dimmuborgir. Elle possède des pouvoirs extra-sensoriels qui lui permettent de détecter les enfants mal élevés des villes voisines. Elle kidnappe les morveux et les fait ensuite cuire pour en faire un délicieux ragoût. Elle est également propriétaire de Jolakotturinn, l'adorable Chat de Noël et mère des 13 Yule Lads.

Les autres monstres de Noël

1) FRAU PERCHTA ou BEFANA BABOUSHKA

FRAU PERCHTA

Les contes racontés en Allemagne et en Autriche mettent parfois en scène une sorcière du nom de Frau Perchta qui distribue à la fois des récompenses et des punitions pendant les 12 jours du 25 décembre à l'Épiphanie, le 6 janvier. Elle est surtout connue pour ses horribles punitions : Elle arrache vos organes internes et les remplacera par des déchets, elle recoud ensuite la blessure pour vous laisser souffrir. Laisse des pièces d'argent dans les seaux des enfants et des jeunes serviteurs obéissants.

On pense que l'histoire de Perchta descend d'une légendaire déesse alpine de la nature, qui s'occupe de la forêt la plus grande partie de l'année et ne traite avec les humains que pendant Noël. Elle est décrite comme une belle jeune femme à la peau blanche comme neige, soit comme une sorcière ridée au nez crochu et aux vêtements en loques.

2) Le Grinch : Le Monstre de Noël Vert

monstre-vert-noel

Le Grinch était une personne inhabituelle qui n'appréciait pas Noël. Il était l'incarnation de tout ce qui était mauvais et détestable, il était donc rejeté par la société. Rejeté, il est devenu amer et a évité tout contact avec les gens. Le Grinch s'est installé au sommet d'une montagne froide et morne, pas près de choper le COVID-19. Lui et son fidèle chien, Max, étaient tout ce dont l'autre avait besoin... du moins c'est ce que le Grinch pensait.

Pour faire court, parce qu’il vivait dans une misère constante il voulait que tous les autres partagent son malheur. Le Grinch malheureux, a fait tout ce qui était en son pouvoir pour gâcher Noël. Il a soigneusement élaboré un plan pour voler leurs cadeaux, leurs décorations et la nourriture Noël.

Les gens se sont simplement regroupés et ont continué à fêter Noël sans toutes ses choses matérielles. Le bonheur vient de l'intérieur et "pas d'un magasin". Bien que conscient que le Grinch les avait volés, ils l'ont accueilli à bras ouverts qui a contre toute attente bien profité de la journée.

3) Gremlins

Gremlins

Lorsque l'inventeur Randall Peltzer se rend dans le quartier chinois pour acheter un cadeau de Noël à son fils Billy, il finit par acheter secrètement un mogwai (un mot qui signifie "monstre" en cantonais). Le mogwai est un ours en peluche à poils, avec de grands yeux et de grandes oreilles. Cependant, il existe trois règles pour élever un mogwai : Ne l'exposez pas à une lumière vive (qui le tuerait), ne le mouillez pas et ne le nourrissez jamais après minuit.

Naturellement, Billy brise toutes ces règles. D'abord, il mouille son mogwai, ce qui lui permet de donner naissance à une bande de petits presque identiques, mais plus espiègles. Ensuite, Billy les nourrit après minuit, ce qui les fait cocooner dans des nacelles extraterrestres à l'aspect dégoûtant. Lorsque les cosses éclosent, les créatures deviennent des gremlins de la taille d'un enfant qui fument, boivent, jouent, et ils tuent le professeur de sciences noir de Billy, attaquent la mère de Billy et assassinent une vieille dame handicapée. Le marchand de bibelots de Chinatown finit par prendre le mogwai original à Billy parce que, avouons-le, c'est un propriétaire d'animaux de compagnie de merde.

La prochaine fois, prends un poisson rouge pour ton morveux, d'accord ?

4) Mari Lwyd

Monstre de Noël Mari Lwyd

La tradition galloise du Mari Lwyd est une coutume qui se pratique lors des célébrations hivernales autour des dates de Noël et du Nouvel An. Bien qu'elle soit pratiquée pendant la période de Noël, on pense que le Mari Lwyd est une tradition préchrétienne qui porte chance. L'étrange et effrayante figurine de cheval était montée sur un poteau. Il était porté de porte en porte par une personne cachée sous une toile. Accompagnée par un groupe de chanteurs, la Mari Lwyd frappe à la porte et le premier couplet d'une chanson traditionnelle est chanté. La personne qui se trouve dans la maison répond à son tour en chantant. Après avoir échangé un certain nombre de couplets, les chanteurs du Mari Lwyd sont invités à entrer dans la maison et reçoivent à boire et à manger avant de partir avec un chant d'adieu.


Laissez un commentaire